En tant que travailleur temporaire vous avez le droit sous conditions au paiement d'indemnités de fin de mission (IFM) et de congés payés (CP). 

Les congés payés (CP)

Les congés payés sont payés à la fin de chaque mois travaillé. Ils correspondent à 10% de votre rémunération brute (nombre heures multipliées par le taux horaire). 

Les congés payés sont versés sous forme d'indemnités à la fin de chaque mois. 

Si vous prenez des jours des congés ils seront déduits de votre paie.

Les indemnités de fin de mission (IFM)

Les IFM sont calculées sur la rémunération brute et les congés payés. Leur montant représente 10% de la rémunération brute et de la compensation des congés payés. Par exemple, si votre rémunération brute est de 1000€, vos congés payés sont de 100€ et vos IFM de 110€. 

Les IFM ne sont pas dues dans les cas suivants :

  • démission du travailleur temporaire
  • faute grave du travailleur temporaire
  • cas de force majeure
  • refus de la souplesse positive (report du terme du contrat de 1 jour pour 5 jours travaillés, ou pour les missions de moins de 10 jours de 2 jours) par le travailleur temporaire 
  • embauche en CDI chez le client
  • intempéries (lorsque le travailleur n'a pas pu se rendre à sa mission)
Avez-vous trouvé votre réponse?