1) Qu'est-ce que le chômage partiel ?

Lorsqu’une entreprise est confrontée à une situation exceptionnelle qui la contraint à réduire ou à suspendre son activité, elle peut mettre en œuvre la procédure de chômage partiel.

Cela se traduit par la diminution temporaire de la durée hebdomadaire de travail ou la fermeture temporaire (complète ou partielle) de l’établissement. Tout salarié ou Sider peut alors être amené à travailler à temps partiel, quelle que soit la durée de son contrat.

2) Quelles sont les nouveautés à cause du Covid-19 ?

À compter du 1er mars 2021, les salariés (Siders) qui seraient placés en chômage partiel par l'entreprise percevront une indemnité de 72 % (au lieu de 84 %) de leur salaire net avec un plancher calculé sur la base de 8,11 € par heure, dans la limite de 4,5 fois le SMIC.

Les Siders (salariés) en mission auprès d’entreprises relevant de secteurs les plus touchés par la crise continueront également de percevoir une indemnité égale à 84 % de leur salaire net jusqu'au 31 mars 2021.

Les Siders qui travaillent pour des entreprises fermées administrativement percevront toujours une indemnité égale à 84 % du salaire net jusqu'au 30 juin 2021.

3) Quand est-ce que l’indemnité chômage partiel me sera-t-elle versée ?

Les indemnités de chômage partiel vous seront versées à la date normale de paie par l’employeur. C’est donc la même date que celle à laquelle vous percevez habituellement votre salaire.

4) Quel est l’impact sur mon contrat de travail ?

Durant une période de chômage partiel, le contrat de travail des Siders est suspendu durant les heures chômées (il n’est pas rompu). Les Siders en activité partielle restent liés à leur employeur par leur contrat de travail.

Avez-vous trouvé votre réponse?