Qu’est-ce que la journée de solidarité ?

La journée de solidarité a été créée en 2004 afin de financer des actions en faveur des personnes âgées ou handicapées. Elle se traduit par une journée de travail non rémunérée, positionnée sur un jour férié.

Concrètement :

  • Si l’entreprise est fermée pendant la journée de solidarité et que vous ne travaillez pas, alors vous ne serez pas rémunéré pour le jour férié non travaillé

  • Si l’entreprise est ouverte pendant la journée de solidarité et que vous travaillez, alors vous serez rémunéré comme une journée de travail normale (sans majoration particulière)

  • Si l’entreprise est ouverte pendant la journée de solidarité et que vous ne travaillez pas, alors vous ne serez pas rémunéré

Quelle est la date de la journée de solidarité ?

Au moment de sa création, la journée de solidarité était obligatoirement placée le lundi de Pentecôte.

Désormais, l’employeur peut choisir librement son jour de solidarité exempté du 1er mai, qui ne peut pas être journée de solidarité (sauf dérogations). La date fixée dépend donc de chaque entreprise, qui nous la communique à l’avance, mais gardez en tête que la majorité des entreprises ont conservé le lundi de Pentecôte comme journée de solidarité.

Si jamais vous êtes sélectionné.e sur une mission qui a lieu pendant la journée de solidarité de l’entreprise, nous vous en informerons. En cas de question sur votre date de journée de solidarité, vous pouvez contacter care@sidetemp.com pour plus d’informations.

Que se passe-t-il si vous avez déjà effectué une journée de solidarité au sein d’une autre entreprise ?

Si la journée de solidarité de l’entreprise pour laquelle vous travaillez a lieu pendant votre mission, et que vous avez déjà effectué votre journée de solidarité avec une autre entreprise, contactez-nous.

Pour cela, munissez-vous d’un justificatif prouvant que vous avez déjà effectué une journée de solidarité depuis le 1er janvier 2021 et écrivez-nous sur care@sidetemp.com.

Résumé des règles en vigueur :

  • Si un jour férié est travaillé et qu’il n’est pas votre journée de solidarité alors il est dû et majoré,

  • Si un jour férié est travaillé et qu’il s’agit de votre journée de solidarité alors il est dû et non majoré,

  • Si un jour férié n’est pas travaillé et qu'il n'est pas votre journée de solidarité alors il est dû et non majoré,

  • Si un jour férié n’est pas travaillé et qu’il s'agit de votre journée de solidarité alors il n’est pas dû.

Avez-vous trouvé votre réponse?