Oui ! Vous pouvez être auto-entrepreneur si vous êtes étudiant ou jeune diplômé, et non ressortissant français. Néanmoins, cela peut s'avérer plus compliqué que pour un Français. 

Il faut distinguer deux cas de figure.

1) Vous êtes ressortissant d'un des 28 pays de l'Union européenne ou d'un des quatre pays dans l’espace économique européen

Si vous disposez d'un passeport ou d'une carte d'identité d'un de ces 32 pays, vous pouvez devenir librement auto-entrepreneur. Il vous suffit de faire votre déclaration en ligne comme nous vous l'expliquons ici.

Pour la liste des 28 Etats-membres, vous pouvez la trouver sur cette magnifique page. Pour les quatre pays supplémentaires, les voici : Liechtenstein, Islande, Norvège, Suisse.

2) Vous êtes ressortissant d'un pays hors Union européenne et hors partenariat

Il vous faut une carte de séjour spéciale pour devenir auto-entrepreneur. Vous pouvez demander une carte de séjour dite "carte de séjour temporaire", autorisant l’exercice d’une activité commerciale, artisanale ou libérale en qualité d’auto-entrepreneur. 

Nous partons ici du principe que vous disposez d'une adresse en France. En premier lieu, il faut donc que vous contactiez la préfecture de votre département. Ce sont eux qui sont en charge des questions pour les ressortissants étrangers. Ils pourront vous renseigner sur les pièces à fournir, et le dossier à constituer. 

Une fois cette carte de séjour obtenue, vous pourrez faire les démarches classiques pour devenir auto-entrepreneur. Et une fois le statut obtenu, il n'y a plus de différences entre vous et un auto-entrepreneur français.

Attention, les démarches pour les étrangers peuvent varier d'une préfecture à l'autre, d'un dossier à l'autre. Toutes les informations de cet article sont à confirmer par l'administration compétente, le Centre de Formalités des Entreprises de l'Urssaf par exemple, ou la Préfecture. 

Avez-vous trouvé votre réponse?