Sider, si vous avez encaissé votre premier euro de chiffre d'affaires durant l'année précédente, ou encore plus tôt, vous devez payer la Cotisation Foncière des Entreprises (CFE) . 

Attention, il ne faut pas confondre la date de vos premières recettes encaissées avec la date de déclaration du début de votre activité. Prenons l'exemple d'un auto-entrepreneur qui a déclaré son activité en 2015 et a pour la première fois encaissé des recettes en 2016. Autrement dit, il a déclaré du chiffre d'affaires sur net-entreprises.fr pour la première fois en 2016. Ce gérant est exonéré de CFE pour l'année 2015 mais aussi pour 2016, et payera en 2017.


Combien vais-je payer de CFE ?
Pas besoin de calculer vous-même le montant. Chaque année vers le mois de novembre, l'administration rend disponible sur votre espace personnel sur impôts-gouv.fr le montant exigé pour l'année. Ils n'envoient plus l'avis d'imposition par courrier, donc c'est à vous de le consulter.

Pour Paris, la somme pour 2016 tourne autour de 68€ si vous n'avez pas de local dédié. Mais chaque commune de France décide chaque année d'une base d'imposition à partir de laquelle, après un savant calcul, on arrive au montant de votre impôt à vous. Pensez donc à prévoir une centaine d'euros de trésorerie pour parer à toute éventualité.

Quand payer ?
La CFE est à payer impérativement avant le 15 décembre de l'année en cours. Sinon vous risquez une majoration de 5% du montant...

Comment payer ?
Il faut vous connecter sur votre espace professionnel, ou en créer un si vous ne l'avez pas fait.

Ensuite, cliquez sur Avis CFE :

Accédez à votre avis de CFE...

...et ouvrez le.

Vous allez voir votre avis, et vous pouvez maintenant le payer avec le compte bancaire que vous avez renseigné. 

Et enfin, vous pouvez sortir votre carte bleue :


Pour en savoir plus sur le calcul, sur l'origine de cet impôt et signer une pétition contre, c'est
par ici.

Avez-vous trouvé votre réponse?