Vous êtes encore un jeune Sider pimpant mais Side et l'auto-entrepreneuriat vous permettent de commencer à cotiser pour votre retraite. A condition de faire un minimum de chiffre d'affaires. Donc de carburer sur les missions !

Voici le barème (en tant que profession libérale, vous ne vous intéressez qu'à la dernière ligne). Attention, les montants dans le tableau ne représentent pas le chiffres d'affaire réel, c'est le chiffre d'affaires prenant en compte un abattement forfaitaire de 34%, le même que pour le calcul de l'impôt sur le revenu

Par exemple, pour valider un trimestre de retraite, il faut que vous réalisiez au cours de l'année 2016 un chiffre d'affaires au minimum de 5252€ (5252*0,66=3466). Cela équivaut à 437€ par mois, soit 36 heures de travail payées à 12€/h, soit 9 heures par semaines.  

Ce ne sont que des moyennes et vous pouvez très bien réaliser votre chiffre d'affaires à n'importe quel moment de l'année. 

Si vous avez un autre revenu salarié en même temps, cela n'a pas d'incidence : les droits sont acquis en fonction du chiffre d'affaires réalisé par l'activité d'auto-entrepreneur. Mais vous ne pourrez pas valider plus de quatre trimestres par an dans tous les cas.

Organisme en charge

En tant que profession libérale, vos droits acquis le sont auprès de la Cipav (caisse interprofessionnelle des professions libérales).

Lors de la déclaration d'activité d'auto-entrepreneur, l'Urssaf effectue l'affiliation auprès de la Cipav. Il n'y a pas de démarche particulière à entreprendre.

Il en est de même pour la radiation, lors de la cessation d'activité déclarée auprès de l'Urssaf.

La Cipav est votre interlocuteur en ce qui concerne le relevé des points de retraite et la liquidation des droits.
Cliquez ici pour les contacter.

Avez-vous trouvé votre réponse?